Le magazine

L'info en directl'annuairele forumla librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

L'airelle, la canneberge

 

Appartenant à la grande famille des Ericacées (qui comprend diverses "plantes de bruyère"), le genre Vaccinum accueille divers arbustes donnant des baies comestibles (dont le plus connu est Vaccinum myrtillus, myrtillier F européen.

 LES VARIETES

L'airelle rouge (V. Vitis idae) est encore nommée "canche" ou, comme le suggère joliment son nom latin, "vigne du mont Ida". Cette baie rouge, de 8-10 mm de diamètre, renfermant de nombreuses petites graines, pousse sur un arbrisseau assez bas (sa hauteur ne dépasse pas 30 cm) aux feuilles persistantes et mûrit d'août à octobre. La plante forme de véritables tapis dans les forêts claires de conifères, les tourbières ou les plaines alpines. Elles poussent ainsi spontanément dans le nord de l'Asie et en Europe (on la rencontre dans les zones montagneuses françaises : Jura, Vosges, Massif central, Alpes ...).

La canneberge (V. Macrocarpon) est originaire d'Amérique du Nord (encore appelée cranberry par les anglo-saxons) où elle est cultivée depuis 1816 (dans le Massassuchet). Pour certaines tribus amérindiennes, ce fruit serait un don de la providence, ayant poussé sur les tombes des géants mythiques.
Les rameaux bas et rampants de la canneberge portent des baies rouge vif qui sont récoltées de fin septembre jusqu'à Noël (après les gelées mais avant les premières chutes de neige). Les tourbières où croissent ces plantes sont alors inondées. Des "batteurs à œufs", tracteurs spécifiques, passent sur les arbrisseaux rampants et détachent les canneberges. Les baies qui flottent (créant des lacs pourpres), sont rassemblées, lavées et conditionnées. A temps pour composer l'indispensable sauce acidulée de la dinde de Thanksgiving !

BIEN ACHETER
BIEN PREPARER

Les bons outils :

Cru :

On peut manger crues les grosses canneberges américaines mais elles sont quand même très acidulées.

Cuit :

Liquide :

On ne consomme pas de jus d'airelles nature car ces baies sont trop acidulées. Mais on peut faire de la gelée.

Du côté de ...

Les airelles sont associées à l'image de l'automne. Peu sucrées, colorées, elles se marient avec des plats hauts en saveurs et en caractère, le gibier notamment.

Le point de vue du nutritionniste

 

Airelles et canneberges ne sont utilisées que ponctuellement et en faible quantité. Elles ne participent réellement à l'équilibre alimentaire que dans sa ligne de diversité. Leur apport en fibres et vitamine C, améliore néanmoins la qualité nutritionnelle des plats de viande, d'autant que, même conservées (en bocaux), ces baies contiennent encore 15 mg de vitamine C.

Source APRIFEL