Le magazine

L'info en directl'annuairele forumla librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

La bette

La bette (encore nommée blette ou poirée) appartient, comme l'épinard, à la famille des Chénopodiocées et à la même espèce (Beta vulgaris) que sa proche cousine la betterave. Consommée depuis l'Antiquité comme "herbe à pot", la bette a été sélectionnée par l'homme, au fil du temps, pour l'ampleur de ses "côtes" (larges pétiole et nervure de la feuille).

LES VARIETES

On s'est longtemps contenté de distinguer la bette à carde rouge de celle à carde blanche mais à la fin du 19ème siècle, où ce légume était fort prisé, on dénombrait 8 à 10 variétés cultivées. Les deux culivars les plus fréquents aujourd'hui ("Blonde à carde verte" et "Verte à carde blanche") se déclinent en plusieurs "races" : par exemple "de Nice" ou "d'Ampuis", pour la bette verte.

Grâce aux cultures protégées et à la production hivernale des régions méridionales, la bette est présente sur les étals tout au long de l'année.

Au jour le jour :

BIEN ACHETER
BIEN PREPARER

Les bons outils :

Cru :

Crues, les côtes de bette ont une saveur terreuse qui n'est pas très plaisante. Les feuilles, elles, sont assez dures. Ce légume est plus goûteux une fois cuit.

Cuit :

Liquide :

Mélangées à d'autres légumes (des courgettes par exemple), les feuilles de bette sont mixées et servies en soupe que l'on peut lier avec quelques cuillerées de crème fraîche et servir tiède ou glacée.

Du côté de ...

Bette ou blette, ce légume rustique appartient autant à l'histoire qu'au terroir : la "porée" du Moyen-Age est aussi une composante importante de la cuisine provençale et en particulier, de la cuisine niçoise.

Le point de vue du nutritionniste

 

La cuisson détruit en partie l'acide oxalique contenu dans la bette. Cet acide a pour inconvénient de diminuer l'absorption intestinale des minéraux. C'est dans les cas de calculs (lithiases) oxaliques qu'il ne faut pas manger de bettes.

Source APRIFEL