Le magazine

L'info en directl'annuairele forumla librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

L'abricot

  

De façon caractéristique, on a rattaché chaque variété d'abricot à une zone géographique, hors de laquelle sa production échoue. Présentation des plus courants des abricots :

Lambertin n° l (5,8% de la production nationale) : cultivé en Languedoc-Roussillon, fruit oblong, moyen, jaune orangé à face rouge, chair juteuse de bonne qualité gustative, 2ème décade de juin.

Orangered® (6,5%) : Provence, Languedoc, gros fruit oblong et plat, orange cuivré avec face rouge, chair ferme, de bonne tenue au parfum très particulier, musqué, 2ème décade de juin.

Goldrich ou Jumbocot® (4 %) : Languedoc-Roussillon, Provence, très gros fruit oblong, orangé lumineux, de bonne qualité si cueillette à point, fin juin.

Rouge du Roussillon (5,8%) : Pyrénées Orientales, petit fruit rond, orangé clair tacheté de rouge, de très bonne qualité gustative mais évoluant très rapidement, 1ère et 2ème décades de juillet.

Orangé de Provence ou Polonais ( 16,6%) : Provence (Sud de la Drôme, Nord du Vaucluse), fruit moyen, oblong, orangé ponctué de rouge, chair assez fragile, de bonne qualité gustative, 2ème et 3ème décades de Juillet.

Bergeron (33,2%) : Rhône-Alpes (Drôme), gros fruit oblong, orange soutenu, chair acidulée de bonne qualité gustative, 2ème quinzaine de Juillet.

On dit que...

un abricot très coloré n'est pas forcément mûr. Oui... et non ! La coloration rouge qui pare le fruit peut apparaître bien avant la maturité, elle n'en sera donc pas toujours indicateur. Néanmoins, la couleur de fond de l'épiderme évolue généralement vers l'orangé lorsque l'abricot mûrit. Des études ont mis en évidence la corrélation entre cette couleur de l'abricot et des paramètres de la qualité gustative (taux de sucre, d'acides, fermeté... ). Un colorimètre existe donc, véritable outil de décision de l'époque de la récolte.

BIEN ACHETER
BIEN PREPARER

Les bons outils :

Cru :

Cuit :

Liquide :

Insolite mais très goûteuse, la soupe aux abricots : les abricots (1,5 kg) sont dénoyautés et cuits avec leurs noyaux concassés. cette marmelade est passée au tamis fin, puis allongée d'1,5 l de vin rouge sucré et épicé de cannelle ou de gingembre. On sert cette "soupe" avec des morceaux de brioche rassise dorés au gril.

Quant au coulis d'abricots, extrait de marmelade mixée puis tamisée, il donnera au jus de viande ou de volaille une note acidulée et fruitée, nappera un délicieux dessert glacé ou un entremets (riz au lait, charlotte par exemple), ou bien encore, il sera la base d'un moelleux sorbet.

Le point de vue du nutritionniste

 

Fruit champion pour la provitamine A (bêtacarotène) aux propriétés antioxydantes et détoxicantes qui, transformée en vitamine A intervient sur la croissance, la protection de la peau et des muqueuses, la vision.

L'abricot, fruit si facile à croquer pour tous, est à ne pas oublier dans les cas particuliers où les besoins en carotène augmentent : grossesse, prise de pilule contraceptive, consommation de tabac.

Source APRIFEL