Le magazine

L'info en directl'annuairele forumla librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

La grenade

  

 

Mille dames dans un château*

La grenade, I'un des plus anciens fruits connus, est originaire de Perse. Elle est récoltée depuis très longtemps dans toutes les régions entourant la Méditerranée. Elle était notamment emportée dans les caravanes traversant le désert où son jus désaltérant était très apprécié.

Le fruit peut atteindre une dizaine de centimètres de diamètre. Il contient de nombreuses graines de la taille d'un grain de maïs, enveloppées d'une pulpe rose grenat, juteuse, sucrée et légèrement acidulée. Elles sont réparties en plusieurs loges séparées par une membrane jaunâtre qui garde un goût amer. Elles constituent environ 52 % du poids total du fruit.

La récolte a lieu avant la maturité complète du fruit qui se traduirait par un éclatement du fruit. Les producteurs reconnaissent généralement que le fruit est mûr lorsqu'en tapant dessus il émet un son métallique.

Plusieurs variétés sont commercialisées : Wonderful en Israël, Mollar et Tendrar en Espagne et Hicaz en Turquie.

* Devinette du Sud-Ouest : Mille dames dans un château / qui n'a ni porte ni portillon / le portier en est le couteau.

BIEN ACHETER
BIEN PREPARER

Les bons outils :

Cru :

Cuit :

Il est préférable de consommer la grenade crue que cuite car les grains éclatent sous l'effet de la chaleur, libérant leur jus qui perd vite son parfum. On pourra tout au plus les tiédir dans une sauce ou les passer quelques secondes à la poêle lorsqu'on déglace une cuisson de viande ou de poisson.

Liquide :

En passant les grains de grenade au mixeur, on recueille un jus sucré et délicatement acidulé qui parfumera sauces ou desserts. En cocktail avec un peu de rhum et de lait de coco, on obtient un savoureux punch à déguster avec des accras de morue.

Le point de vue du diététicien

 

Les fibres de la grenade, majoritairement insolubles, sont contenues dans les graines et les membranes. Elles sont efficaces contre la paresse intestinale, mais leur présence, fait contre-indiquer la grenade aux personnes souffrant de diverticules, ou d'irritation colique.

Les sujets fragiles et les jeunes enfants préféreront ce fruit en jus ou en coulis : ainsi débarrassé d'une partie de ses fibres, il n'est pas irritant, et garde tout son parfum.

Source APRIFEL