Le magazine

L'info en directl'annuairele forumla librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Simplifiez-vous la vie au potager

Au potager, les jardiniers malins utilisent des astuces "gain de temps" qui permettent de cultiver des légumes sains et délicieux, tout en réduisant leurs efforts. A vous de les essayer et de passer le "tuyau" à vos proches.

Ne pas voir trop grand

Adaptez la taille du potager à celle de votre famille et au temps que vous pouvez y consacrer. Jardiner doit être un plaisir et il est inutile d'avoir les yeux plus gros que le ventre. Si vous avez une activité professionnelle qui vous laisse peu de temps libre, commencez par cultiver vos légumes sur une surface réduite (100 m2).

Si vous disposez de plus de temps, la taille de votre potager pourra être plus importante. Il est généralement admis qu'une surface entre 200 et 250 m2 est suffisante pour une famille de 4 personnes (2 adultes et 2 enfants).

Dans les petits potagers, la place étant comptée, les allées seront moins larges et moins nombreuses que dans les grands terrains. Une seule allée de 50 cm de largeur, au centre du potager, suffira dans un terrain de 100 m2, tandis que les potagers plus vastes bénéficieront, en plus des allées, de "passe-pied" de 30 cm de largeur situés entres les "planches" de légumes. Pour éviter les déplacements inutiles, placez à proximité du potager un abri de jardin où vous stockerez votre panoplie de jardinage : arrosoir, outils, graines, pots, tourbe, terreau, fertilisants, etc ...

Arroser sans se fatiguer

Au potager, le but n'est pas de battre des records sportifs mais de se faire plaisir sans s'épuiser. Tout ce qui peut réduire les efforts est donc à rechercher, qu'il s'agisse d'outils "ergonomiques" plus légers et moins pénibles à manipuler ou d'astuces dans l'organisation des gestes. Par exemple, au lieu de fatiguer votre colonne vertébrale en portant un arrosoir de 20 litres, portez-en deux de 10 litres, un dans chaque main. La charge sera la même, mais mieux répartie. Vos disques vertébraux apprécieront. Si vous pouvez amener l'eau jusqu'au potager, plutôt que d'aller la chercher à l'autre bout du jardin, vous économiserez du temps et des efforts. Le confort maximum étant offert par un système d'arrosage automatique qui arrosera pour vous vos légumes.

Pour économiser l'eau, préférez dans ce cas, un système d'arrosage localisé au "goutte à goutte". L'eau ne sera pas gaspillée dans les allées mais distribuée seulement à la base des légumes. Même si vous ne disposez pas de système automatique, vous pouvez économiser l'eau en arrosant en fin de journée plutôt qu'en pleine chaleur. Binez souvent la terre entre les légumes pour réduire l'évaporation de l'eau. C'est bien connu, "Un binage vaut deux arrosages". Si vous n'avez pas le temps de biner régulièrement, protégez le sol avec une couche de compost, de paillettes de lin ou de tontes de pelouse. Ce paillage limite l'évaporation et le développement des mauvaises herbes.

Place aux outils ergonomiques

Finis les ampoules et les "tours de reins", si vous choisissez des outils "ergonomiques" (c'est-à-dire mieux adaptés à l'utilisateur), comme les bêches munies de ressort ou qui s'utilisent au pied. Ils remplaceront sans regret vos vieux outils. Les enfants ne sont pas oubliés avec les panoplies "spécial jardiniers en herbe". Les brouettes à deux roues pneumatiques sont moins pénibles à utiliser que celles à une roue en bois cerclée de métal, le nec plus ultra étant la brouette dotée d'amortisseurs. Offrez à vos délicates rotules, le confort d'un protège-genoux ou d'un banc agenouilloir. "Qui veut jardiner longtemps au potager doit ménager ses efforts et favoriser son plaisir".

Jardiner facile avec les nouvelles variétés

La simplification de la vie au potager est également rendue possible grâce aux progrès apportés par les nouvelles variétés de légumes. Soyez curieux et adoptez-les dans votre potager, même si vos voisins ne les connaissent pas encore. Par exemple, certaines variétés de tomate ou de melon n'ont plus besoin d'être taillées.

De plus, de nombreuses variétés de légumes (aubergines, carottes, choux, concombres, courgettes, épinards, melons, tomates) sont maintenant résistantes aux maladies et demandent moins d'entretien. Vous éviterez ou limiterez ainsi les traitements chimiques. La récolte est également facilitée. Concernant les radis, vous aurez le temps de les ramasser sans qu'ils deviennent creux. Par ailleurs, un léger retard de quelques jours pour la récolte de vos haricots n'entamera pas leur qualité. Enfin, vos salades et vos épinards monteront moins vite à graines.

Demandez en priorité à votre distributeur de produits de jardin ces nouvelles variétés. Elles méritent une place de choix dans le potager des jardiniers qui privilégient la détente à l'effort.

Planter directement pour gagner du temps

Une autre façon de se simplifier la vie au potager est rendue possible par le choix de "légumes prêts à planter". Si vous manquez de temps ou de place pour semer, puis repiquer certains de vos légumes (aubergines, choux, concombres, courgettes, melons, tomates ...), vous pouvez également choisir des plants vendus en mottes ou en godets. Comme pour les semences, ces plants sont rigoureusement contrôlés pour apporter une garantie de réussite aux cultures.

Bien d'autres techniques permettent de se simplifier la vie au potager comme la rotation des cultures. Découvrez-les dans la fiche intitulée « Des plantes-amies et la rotation des cultures pour se simplifier la vie au potager ». Elle est disponible au :

GNIS
Vivons au potager - Maison des Agriculteurs
2, rue Léon Patoux
51664 REIMS Cédex
(contre 1 timbre à 3 francs)