Le magazine

L'info en directl'annuairele forumla librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

La tomate

La tomate fit une entrée spectaculaire à Paris, au moment de la Révolution. Grimod de la Reynière, héritier d'une des plus grosse fortunes de France, à moitié ruiné, en fit avec beaucoup de panache l'emblème révolutionnaire.

La tomate s'est d'abord imposée au Sud de la Loire avant de conquérir le Nord.

Tous les jardins potagers possédaient, jadis, plusieurs rangs de tomates plantés de différentes variétés. Avec les grosses tomates, on a vite pris l'habitude de préparer des farcis pour utiliser les restes de viande (la « cuisine des restes » a tendance aujourd'hui à tomber dans l'oubli et c'est dommage car elle est pleine de ressources !), les plus petites étant utilisées en crudités. A la pleine saison, au milieu de l'été, on mitonnait coulis, purées et sauces pour les conserves de l'hiver. La tomate verte était souvent consommée en confiture.

On consomme toujours et de plus en plus les tomates. Les tomates-cerises et les tomates en grappe ont la vedette. C'est cuisinée « à la méditerranéenne » que la tomate est la plus appréciée aujourd'hui : au hit-parade, la salade de tomates à la mozzarella, les tomates séchées à la mode italienne et les tomates au basilic et au vinaigre balsamique. La tomate est présente toute l'année sur les étals.

BIEN ACHETER
BIEN PREPARER

Les bons outils :

Cru :

Cuit :

Liquide :

La plus célèbre des soupes à la tomate est sans doute le gaspacho espagnol, purée de tomates que l'on relève d'ail, d'huile d'olive et de vinaigre et que l'on sert avec des crudités taillées en petits dés (de poivron, d'oignon et de concombre). Les coulis de tomates sont aussi une base très utile pour les sauces chaudes ou froides.

 

Le point de vue
du nutritionniste

La peau et les graines de la tomate sont parfois mal supportées par les personnes ayant un système digestif sensible, car ce sont les parties les plus irritantes. Il suffit dans ce cas de peler la tomate (en la plongeant quelques minutes dans l'eau bouillante) et de l'épépiner : elle sera alors servie soit crue, en salade ou coulis, soit cuite, en sauce.

Source APRIFEL