L'Ardenne Agricole


La sociétéLes compétencesEcrivez-nous

LES ARDENNES EN DIRECT


Communiqué du 05-02-2004

FDSEA - JEUNES AGRICULTEURS - SDPL

Prix du lait à la production :
la provocation des laiteries

Pour voir les photos et les vidéos de la manifestation devant les usines ardennaises, cliquer ici

Depuis 1997, un accord national interprofessionnel sur le prix du lait, signé entre les transformateurs et les producteurs, a prévu une indexation du prix du lait à la production sur les produits laitiers à la consommation.
Cet garantissait un niveau de prix à la production en fonction des prix à la consommation.
A la fin de l'année dernière, les transformateurs ont dénoncé unilatéralement cet accord.
Le 22 janvier dernier, lors de la réunion du Comité national de suivi du prix du lait - instance regroupant les représentants de l'interprofession laitière (producteurs, transformateurs privés et coopératives) - les transformateurs ont proposé une baisse de 18 euros aux 1 000 litres (soit 12 centimes de francs du litre de lait. Le prix moyen à la production est de l'ordre de 2 F du litre).
Une réunion de la dernière chance, le 4 février, n'a pas abouti. Après plus de 5 heures de négociations, les fédérations de transformateurs sont restées sur des propositions inacceptables pour les producteurs de lait : moins 10 euros / 1 000 litres pour le 1er trimestre 2004, et baisse de plus de 20 euros pour le 2ème trimestre.
Les représentants des transformateurs n'hésitent pas à prévenir que certaines entreprises pourraient même appliquer une baisse supplémentaire !

Les producteurs sont les vaches à lait de la transformation et de la distribution

Depuis trois ans, l'écart va grandissant entre les prix à la production et ceux à la consommation.
Quand les prix augmentent à la consommation, ils baissent à la production. A qui profite la différence ?
Le prix du lait au producteur est redescendu en-dessous de son niveau de 1989/1990 !

Les prix du lait en Europe

Les transformateurs utilisent comme argument que le prix du lait est plus faible en Allemagne.
2003 a été la première année où le prix allemand est inférieur au prix français.
Auparavant, le prix allemand était supérieur, et parfois très supérieur au prix français, ... sans que cela gène les transformateurs français !

20 euros de baisse du prix du lait = 25 % de baisse du revenu du producteur de lait = perte de 3 mois de revenu

Le résultat par 1 000 L de lait vendu avant rémunération du travail de l'éleveur, est en moyenne de 75,6 euros pour le producteur.
Baisser le prix du lait de 20 euros, objectif des transformateurs à échéance du 2ème trimestre 2004, équivaut à amputer le revenu des producteurs de 25 % ! Et sans que pour autant, le consommateur en tire un quelconque bénéfice.

Les demandes des producteurs français sont raisonnables et légitimes

La FDSEA, les Jeunes Agriculteurs et le SDPL, soutiennent l'action de la FNPL et :


Pour voir les photos de la manifestation devant l'usine de Challerange, cliquer ici
Pour voir les photos de la manifestation devant l'usine de Rouvroy-sur-Audry, cliquer ici
Pour voir la vidéo de la manifestation devant l'usine de Challerange (connexion RTC - 6,9 Mo), cliquer ici
Pour voir la vidéo de la manifestation devant l'usine de Challerange (connexion ADSL - 38,5 Mo), cliquer ici
Pour voir la vidéo de la manifestation devant l'usine de Rouvroy-sur-Audry (connexion RTC - 4,8 Mo), cliquer ici
Pour voir la vidéo de la manifestation devant l'usine de Rouvroy-sur-Audry (connexion ADSL - 21,6 Mo), cliquer ici