L'Ardenne Agricole


La sociétéLes compétencesEcrivez-nous

LES ARDENNES EN DIRECT


Communiqué du 22-08-2003

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'AGRICULTURE ET DE LA FORET DES ARDENNES

Valeur vénale des terres agricoles en 2002

TERRES LABOURABLES

€ / ha
Rappel
2001
Dominante
2002
Minima
2002
Maxima
2002
2002/2001
en %

Ardenne

2 744
2 780
2 290
3 760
+ 1 %

Crêtes Préardennaises

2 942
3 050
2 290
3 820
+ 4 %

Argonne

2 775
2 800
2 290
3 820
+ 1 %

Champagne Crayeuse

5 183
6 380
3 430
10 060
+ 23 %

Thiérache

2 820
2 940
2 290
3 820
+ 4 %

Moyenne Ardennes

4 360
5 160
-
-
+ 18 %

PRAIRIES NATURELLES LIBRES

€ / ha
Rappel
2001
Dominante
2002
Minima
2002
Maxima
2002
2002/2001
en %

Ardenne

2 439
2 540
1 860
3 770
+ 4 %

Crêtes Préardennaises

2 683
2 770
2 050
4 230
+ 3 %

Argonne

2 546
2 630
1 980
3 810
+ 3 %

Champagne Crayeuse

3 430
3 430
2 140
3 810
0 %

Thiérache

2 744
2 840
2 290
3 850
+ 3 %

Moyenne Ardennes

2 710
2 790
-
-
+ 3 %

Les années 2002 et 2003 sont marquées par une opération foncière sans précédent : elle porte sur le démembrement d'une exploitation de 1300 ha de terres labourables en Champagne Crayeuse, dont la moitié des transactions s'est déroulée en 2002. Par conséquent, les surfaces en terres labourables négociées doublent entre 2001 et 2002. En dehors de cet effet conjoncturel, le marché se montre plus actif avec une augmentation du nombre de transactions et des surfaces négociées aussi bien en terres labourables qu'en prairies. La hausse de la valeur vénale des terers agricoles se poursuit, favorisée par la baisse des taxes et des taux d'intérêt et l'importance croissante des droits à primes et des droits à produire.

Sous l'influence de l'augmentation des prix en Champagne Crayeuse (+ 23 %) principalement due à un effet "vérité sur les prix", la valeur dominante départementale des terres labourables s'accroît de 18 %. Les transactions, en nombre et en surface de cette petite région agricole, fief des terres labourables, représentent près de 75 % de l'ensemble.

L'accroissement du prix des prairies est plus modeste (+ 3 %) sur l'ensemble du département. La région des Crêtes Préardennaises qui représente toujours 50 % des transactions en nombre et en surface, détermine l'évolution de la valeur vénale départementale des prairies naturelles. C'est dans la région Ardenne que s'exprime le plus l'influence du péri-urbain, principalement dans sa partie Nord-Est (vallée de la Meuse, secteur sedanais). Enfin, en Champagne, la hausse importante sur les terres labourables ne se retrouve pas dans l'évolution des prix des STH.