L'Ardenne Agricole


La sociétéLes compétencesEcrivez-nous

LES ARDENNES EN DIRECT


LPO Champagne-Ardenne :
www.lpochampagneardenne.com

Communiqué du 12-06-2002

La passion des Busards

Chasseurs inlassables, les Busards survolent à faible hauteur de leur vol léger et silencieux, l'immensité de nos plaines cultivées.

Trois espèces peuvent être rencontrées :

Des rapaces en danger

Ces oiseaux nichaient autrefois dans les friches, les prairies humides ou les marais qui ont été progressivement remplacés par des cultures. Ils ont dû s'adapter à cette transformation de leur milieu de vie et tentent aujourd'hui d'élever leurs jeunes dans les champs de céréales, les graminées sélectionnées, le colza ou la luzerne.

Généralement incapables de voler lorsque surviennent les moissons, les poussins sont alors happés et broyés par les moissonneuses. Sans intervention humaine, ils n'ont aucune chance de survie si le nid a été établi dans l'escourgeon ou la luzerne et guère plus d'une chance sur deux ou trois dans le blé.

Le sauvetage est une nécessité pour la survie de l'espèce

Un réseau de sauveteurs passionnés

Depuis près de 20 ans, des ornithologues font un effort sans précédent pour arracher quelques jeunes busards à une mort certaine.

Sur chaque secteur, le travail commence début mai par le repérage des couples de retour de leurs sites d'hivernage africains puis ce sera la localisation précise des nids. Il faudra beaucoup de temps, de patience et de chance car les busards sont alors extraordinairement discrets.

L'échange de proie (campagnol le plus souvent) entre le mâle et la femelle est un bon indice.

En juin, les escourgeons sont murs. Les évènements vont s'accélérer pour nos « busardeux ». C'est la période des sauvetages, parfois en catastrophe, et le temps du surmenage pour chaque responsable de secteur qui devra en outre parfois concilier baguage des jeunes et ramassage des pelotes de rejection pour étude du régime alimentaire.

Fin juillet, il faudra encore vérifier le nombre de jeunes volants de chaque nichée.

Quelques techniques utilisées pour sauver les nichées

Nous utilisons très rarement la méthode du carré de céréales laissées sur pied qui impose une contrainte à l'agriculteur et qui facilite la prédation.

Une action reconnue

Fin 2001, les bénévoles de la LPO Champagne-Ardenne qui s'investissent sans compter, se sont vus décerner par les pouvoirs publics, le Label « Merci dit la planète » pour ce programme de sauvetage d'espèces menacées.

C'est la reconnaissance officielle d'une action en faveur de l'environnement au même titre que le nettoyage d'une mare, le tri sélectif des déchets ou la recherche d'une moindre pollution de l'air ou de l'eau.

Chaque année, quelques dizaines d'oiseaux sont ainsi sauvés par quelques passionnés. Les agriculteurs restent les mieux placés pour cette action. Chacun peut y participer et toute aide, même minime, sera la bienvenue.

En cas de découverte d'un nid de busard pendant la moisson, laisser les jeunes sur place ou les déplacer légèrement (il n'y a pas de risque) en les mettant à l'abri du soleil et contacter le plus rapidement possible les responsables locaux :

Association Regroupement des Naturalistes Ardennais (ReNArd)

La vie de quelques busards est peut-être entre vos mains !

Pour tout renseignement sur les autres actions de notre association, merci de contacter :

LPO Champagne-Ardenne
4 place du Maréchal Joffre - BP 27 - 51301 Vitry-le-François Cedex
Tél.: 03 26 72 54 47 - Fax : 03 26 72 54 30
e-mail:
champagne-ardenne@lpo-birdlife.asso.fr