Les Ardennes en direct
Les compétences
La société
Ecrivez-nous
Le paysage agricole 08
France-agrinet




Les Ardennes en direct


Communiqué du 01-08-2001

CONFEDERATION PAYSANNE DES ARDENNES

Les planteurs ne doivent pas devenir les otages
de la restructuration industrielle
de la filière sucre

 

Le rachat des parts de capital de la société Beghin-Say a été proposé par la CGB aux planteurs à hauteur de 40 euros/tonne (quotas A et B) ;

Investir ou ne pas investir dans cette société ne changera pas la situation des planteurs. Nous devons nous positionner avant tout dans une perspective de l'après 2006 des risques de démantèlement de la filière et de restructuration, par le rachat des droits à produire par les plus gros planteurs.

Pour la Confédération Paysanne des Ardennes, la vraie conservation de l'identité et de l'intégrité de la filière sucrière reste le combat pour :

Pour la Confédération Paysanne des Ardennes, les planteurs ne doivent pas devenir les acteurs directs des restructurations et autres OPA de cette filière.