Les Ardennes en direct
Les compétences
La société
Ecrivez-nous
Le paysage agricole 08
France-agrinet




Les Ardennes en direct


Communiqué du 10-07-2001

CADSAR

Grand succès des journées portes ouvertes CADSAR

 

La CADSAR, fabricant d'aliments basé dans les Ardennes, a organisé des visites de son usine tous les Mardis et Jeudis du mois de Juin. Au total, pas moins de 9 visites étaient programmées. Elles ont rassemblé plus de 500 éleveurs, venus voir de leurs propres yeux comment sont fabriqués les aliments qu'ils achètent à la CADSAR.

Philippe Determ, Directeur de la CADSAR, nous explique les raisons d'une telle opération, baptisée «C'est clair, c'est CADSAR» : «Depuis plus de 10 ans maintenant, nous avons fait des efforts importants pour assurer la qualité et la sécurité de nos fabrications, bien avant les problèmes de l'ESB. Il était donc important de faire connaître aux éleveurs tous les moyens mis en œuvre, afin de les rassurer».

Trois points majeurs illustrent cet engagement de la CADSAR dans la voie de la qualité et de la sécurité :

D'ailleurs, les visites commençaient toujours par le laboratoire. Les éleveurs étaient impressionnés par le nombre d'appareils et ... leurs coûts. Ce que confirme le Directeur du laboratoire, François Leblanc : «L'investissement financier dans ce laboratoire est très important. Ceci montre la volonté de la CADSAR de se donner des moyens sérieux pour garantir la sécurité de ses produits».

Pour expliquer le principe de la formulation, Philippe Determ dressait la comparaison avec une recette de cuisine : «une formule d'aliment, c'est comme une recette. Nous incorporons chaque ingrédient selon des proportions bien définies. Ces recettes sont élaborées avec les ingénieurs de CENTRAL SOYA, notre partenaire spécialiste de la nutrition des ruminants».

Autre point fort de la visite, c'est la vue de la presse à granulés, l'appareil dans lequel les matières premières broyées sont agglomérées en granulés. Eric Bovay, le chef de fabrication, n'a pas hésité à arrêter cette machine et à l'ouvrir devant les éleveurs. Ils ont pu ainsi mieux comprendre le procédé de fabrication des granulés.

Ensuite, Sandrine Foulon, responsable Qualité, expliquait tous les contrôles effectués aussi bien sur les matières premières que sur les aliments en fin de fabrication : «Nous prenons systématiquement des échantillons de chaque matière première qui entre dans l'usine pour vérifier leur qualité. Par exemple, il y a deux jours, nous avons refusé deux camions de son, qui n'étaient pas conformes à la qualité attendue». Au total, ce sont plus de 5600 contrôles sur les matières premières et 4700 sur les aliments finis qui sont réalisés chaque année à la CADSAR.

Sandrine Foulon est partie d'un exemple concret pour expliquer la traçabilité : à partir du bon de livraison, nous pouvons retracer l'histoire de chaque aliment grâce aux listings informatiques que nous conservons pendant 10 ans. Pour chaque aliment livré, on peut donc retrouver l'origine et l'échantillon de chaque matière première contenue dans l'aliment».

De quoi rassurer les éleveurs, visiblement très impressionnés par l'attention et les nombreux contrôles apportés dans la fabrication des aliments CADSAR.

En chiffres, CADSAR et Euroluz c'est :

> 166 employés permanents et 61 saisonniers.

> Fourrages déshydratés : 170000 Tonnes/An soit plus de 800000 Tonnes de fourrages humides.

> Consommation de Charbon : 60000 Tonnes/an pour alimenter les quatre fours des sécheurs de l'usine.

> Aliments composés ruminants : 90000 T fabriqués à Pauvres.

> Expédition : En période de pointe plus de 2000 Tonnes d'aliments (produits déshydratés et aliments composés) sortent de la cour du site de Pauvres.