L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 12-03-2004

COORDINATION RURALE

Réforme de la PAC et droits à paiement :
la CR exige le maintien du lien avec la terre

L'engagement du ministre Hervé Gaymard de conserver un caractère non marchand aux droits à paiement sera-t-il tenu ?

La CR commence à en douter sérieusement. Elle observe en effet, à ce sujet, une évolution notable des membres des groupes de travail sur la réforme de la PAC.

Alors que certaines organisations professionnelles avaient vigoureusement interpellé le ministre sur la nécessité impérieuse de conserver des droits non marchands, il semble que celles-ci soient en train d'aménager leur position en acceptant que les droits soient cessibles et taxables, sous réserve qu'une partie des taxes soit dévolue à l'installation.

La CR - à qui l'on tente de coller une image ultra-libérale - refuse formellement ce marché de dupes. Elle rappelle que la seule politique d'installation efficace viendra d'une politique agricole permettant de restaurer des prix rémunérateurs et donc de donner un avenir aux jeunes agriculteurs.

Au-delà de leurs différences, tous les syndicats agricoles devraient s'unir dans la revendication du maintien du lien entre les droits à paiement et la terre car ce lien est un enjeu capital pour les agriculteurs. Aucun marchandage ne saurait justifier l'abandon des principes qui ont fondé l'agriculture depuis des siècles. Admettre qu'une terre puisse perdre son droit à produire reviendrait à couper les racines de notre civilisation pour la faire disparaître.

Le péril est à nos portes : il importe que les agriculteurs en soient conscients et qu'ils interpellent leurs responsables syndicaux car ils seront comptables des décisions qui se préparent devant les générations futures.