L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 03-03-2004

COORDINATION RURALE

La FNSEA a de drôles d'arguments...

Tentant de regonfler ses troupes sans aborder le fond des affaires qui mettent en cause la FNSEA, le président Lemétayer a continué devant elles à tenir une ligne de défense improbable et pleine de contradictions en affirmant que son syndicat était le dernier rempart de la démocratie.

Dans sa bouche, l'OPG et la CR sont devenues « un petit clan d'ultra-libéraux », ce qui ne manque pas de sel quand on se rappelle que, la première dès 1992, la CR s'est battue pour l'exception agriculturelle à l'OMC aujourd'hui revendiquée par l'ensemble du syndicalisme agricole. Ses élus et ses militants se voient ensuite traités de « populistes et de démagogues qui sont le cancer de la démocratie ».

Au-delà du mépris dont fait preuve la FNSEA envers d'autres syndicats agricoles, l'OPG et la CR pensent plutôt que le cancer de la démocratie vient de la confusion durable entre les intérêts publics et les intérêts privés. Il appartiendra à la justice d'établir les responsabilités du syndicat majoritaire qui reste étrangement silencieux sur les moyens financiers illégaux dont il a bénéficié pendant des années.

Il est grand temps que le pluralisme syndical existe vraiment en agriculture : la réponse sera donnée en 2007 par les agriculteurs qui voteront en toute connaissance de cause quand la justice se sera prononcée.

Le reste est littérature et effets de manche de la FNSEA dépourvue de réels arguments.