L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 18-02-2004

LE COCHON DE BRETAGNE - VETERINAIRES SANS FRONTIERES

Une action humanitaire au Vietnam
qui trouve sa pleine raison tandis que
la grippe aviaire sévit en Asie

LE CONTEXTE AU VIETNAM

La grippe aviaire

Actuellement, le Vietnam, comme le continent asiatique, souffre de la grippe aviaire qui décime petit à petit les élevages familiaux de volailles.

On observe parallèlement dans cette région une flambée du prix de la viande de porc, sur laquelle les consommateurs se replient. La demande augmentant, les prix augmentent.

Cette situation renforce les difficultés des ménages qui ont des revenus très faibles.

Regard sur la population vietnamienne

Le Vietnam est un pays à deux vitesses où on trouve :

Regard sur la famille rurale au Vietnam

Le revenu moyen d'une famille vietnamienne en milieu rural est d'environ 10 euros par mois. Au Vietnam, une famille est composée le plus souvent de 6 personnes (2 parents, 2 enfants, et 2 grands parents).

Notons qu'au Vietnam, l'Etat pénalise toute famille qui a plus de 2 enfants. Par exemple, un vietnamien ne peut pas prétendre occuper un poste de fonctionnaire s'il a plus de 2 enfants.

Regard sur l'alimentation vietnamienne

L'alimentation vietnamienne est principalement composée de riz et de légumes le plus souvent consommés en soupe. Les plus riches mangent de la viande de porc et du poisson.

Dans les zones rurales, chaque famille élève des animaux pour se nourrir, qu'il s'agisse de volailles ou de porcs.

POURQUOI UNE OPERATION HUMANITAIRE POUR LE VIETNAM ?

L'organisation « Vétérinaires Sans Frontières » et les producteurs de viande de porc de la marque « Le Cochon de Bretagne » conduisent ensemble une opération humanitaire pour lutter contre la famine et la mal-nutrition au Vietnam.

Aider des familles d'éleveurs à se nourrir, de la province de Phu Tho, au nord de Hanoï, qui vivent encore de leurs productions vivrières, tel est l'objectif des producteurs de la marque « Le Cochon de Bretagne » et de l'organisation « Vétérinaires Sans Frontières ».

L'ACTION HUMANITAIRE DE « COCHON DE BRETAGNE » ET DE « VETERINAIRES SANS FRONTIERES » TROUVE SA PLEINE RAISON

En effet, cette action, qui est menée depuis plus d'un an et est opérationnelle aujourd'hui, consiste à donner les moyens financiers à des ménages agricoles du nord du Vietnam pour qu'ils produisent des porcs dans des conditions sanitaires maîtrisées, et ainsi nourrissent leurs familles et les familles environnantes.

COMMENT S'ORGANISE CETTE ACTION HUMANITAIRE ?

Les éleveurs de porcs de la marque « Le Cochon de Bretagne » se sont engagés à donner les moyens financiers à « Vétérinaires Sans Frontières » pour qu'environ 3 000 ménages agricoles économiquement très fragiles du nord du Vietnam produisent des porcs dans de bonnes conditions, notamment sanitaires, et ainsi qu'ils puissent nourrir leurs familles et les familles environnantes.

La conduite d'élevage sur un plan technique et sanitaire, est assurée au Vietnam par l'organisation « Vétérinaires Sans Frontières ».

UNE ALLIANCE DE COMPETENCES

D'une part, « Vétérinaires Sans Frontières » met à la disposition des éleveurs vietnamiens leurs compétences vétérinaires pour que les animaux soient élevés en limitant au maximum les risques de maladies et dans de bonnes conditions. La grippe aviaire confirme que l'on ne peut pas nourrir des peuples si les conditions d'élevage, notamment concernant les maladies, ne sont pas sécurisées.

D'autre part, les éleveurs « Cochon de Bretagne » apportent leurs connaissances techniques d'élevage de porcs. Ils ont prouvé leur capacité à réduire notamment les mortalités d'animaux (dont souffrent les éleveurs vietnamiens). De même, par le réseau commercial qu'ils ont mis en place auprès des hyper et des supermarchés, ils peuvent aviser le consommateur de cette action, comme à faire prélever une participation pour financer l'opération au Vietnam.

L'ELEVAGE DE PORCS, UNE ACTION SIMPLE ET EFFICACE

L'élevage de truies et de porcelets est une action simple à démultiplier pour le bénéfice de dizaines de familles. Tout d'abord parce que l'élevage de porcs, qui est un des facteurs de l'économie familiale au Vietnam, est une pratique d'élevage très ancienne dans les familles d'agriculteurs. C'est un élément de culture du peuple vietnamien.

Une truie de race Mong Cai, race de porc asiatique, donne en moyenne 10 porcs par portée. Ces 10 porcs charcutiers répondent aux besoins alimentaires de 8 à 10 familles rurales.

Le développement de petits élevages dans les zones montagneuses permet :

Ce revenu, on le voit, peut conforter avantageusement le revenu moyen d'une famille vietnamienne rurale de 10 euros environ par mois.

Toutefois pour assurer la croissance d'animaux d'élevage, il faut une compétence, en particulier dans le domaine sanitaire, que les familles vietnamiennes ne maîtrisent pas encore.

C'est pourquoi l'organisation « Vétérinaires Sans Frontières » s'est attachée à leur transmettre un savoir-faire en élevage, en partenariat avec les éleveurs de « Cochon de Bretagne ».

UNE COOPERATION DURABLE

EN 2003, DEUX SEJOURS DE DEUX TECHNICIENS PAYES PAR « COCHON DE BRETAGNE »

Cette coopération entre « Le Cochon de Bretagne » et « Vétérinaires Sans Frontières » a d'ores et déjà donné lieu à deux séjours organisés par « Le Cochon de Bretagne ».

Ces séjours ont pour but de rendre les éleveurs vietnamiens autonomes, depuis la réception de la truie Mong Cai jusqu'à l'élevage des porcs charcutiers que la truie donnera.

2004 : MISE EN PLACE D'UNE TRUIE PAR FAMILLE

De retour au Vietnam, la mission confiée à Kien, technicien vétérinaire, par « Vétérinaires Sans frontières » consistera à mettre en place une truie par famille d'agriculteurs dans la région nord du Vietnam.

Une truie coûte environ 15 euros, achat, transport, vaccination, etc.

UN PROGRAMME JUSQU'EN 2009

Le projet est de pérenniser cette opération de lutte contre la mal-nutrition au Vietnam. D'ores et déjà, la création d'un centre de recherches est à l'étude, en vue de disposer rapidement

CETTE ACTION HUMANITAIRE INTERPELLERA LE CONSOMMATEUR

Le slogan d'interpellation sera : « Je suis partenaire de Vétérinaires Sans Frontières, vous aussi vous pouvez être solidaire  »

LE FINANCEMENT DE L'ACTION HUMANITAIRE

L'opération sera financée par un prélèvement sur les achats en linéaires de viande « Le Cochon de Bretagne ».

Cette opération sera financée après l'achat de l'ordre de 3 millions de barquettes de viande de porc « Le Cochon de Bretagne ».

LES LIEUX D'ACHATS ET LES DATES DE L'OPERATION

En grande distribution. La viande vendue sous la marque « Cochon de Bretagne » se trouve dans les magasins E.LECLERC, INTERMARCHE, SYSTEME ET SUPER U, CHAMPION et ATAC où elle est référencée.

Les dates de l'opération. L'opération démarre le 1er mars 2004. Elle durera jusqu'au 15 avril 2004.

L'ANNONCE DES PREMIERS RESULTATS DE L'ACTION HUMANITAIRE

En fin d'année 2004, les premiers résultats de cette action humanitaire au Vietnam seront communiqués aux consommateurs afin qu'ils prennent connaissance de l'utilisation de leur participation.

LES ACTIONS DE COMMUNICATION

Des affichages « Je suis partenaire de Vétérinaires Sans Frontières, vous aussi vous pouvez être solidaire » dans des linéaires.

Le consommateur sera averti de cette action humanitaire sur les lieux de ventes par la présence d'affiches « Je suis partenaire de Vétérinaires Sans Frontières, vous aussi vous pouvez être solidaire ».

Une incontournable médiatisation

Communiqués de presse, conférence de presse, rencontres avec les journalistes lors du Salon de l'Agriculture à Paris, interviews et reportages en studios et sur sites, les médias seront les relais incontournables pour le succès de cette opération.

Une présence au salon de l'agriculture, particulièrement le 1er mars

Les protagonistes de cette opération seront à la disposition des journalistes tout au long de la semaine du Salon de l'Agriculture, et particulièrement le 1er mars.

Stand : Bâtiment 1 - Allée F - N° 14.

LES BUTS RECHERCHES SONT MULTIPLES

POUR LES ELEVEURS DE VIANDE DE PORCS DE LA MARQUE « COCHON DE BRETAGNE »

Loin de l'image habituelle véhiculée d'éleveurs qui se plaignent sans cesse ou commettent des effractions dans les préfectures, l'opération « Je suis partenaire de Vétérinaires Sans Frontières, vous aussi vous pouvez être solidaire » est une démarche altruiste qui veut donner une autre image de la profession.

C'est une démarche volontariste et inventive qui devrait trouver aussi comme finalité l'augmentation de la consommation de viande de porc, et pour une cause juste.

POUR L'ORGANISATION « VETERINAIRES SANS FRONTIERES »

Cette opération sensibilise le grand public à leurs actions. Elle concrétise leurs actions.

NOURRIR DES FAMILLES D'ELEVEURS VIETNAMIENS DE FAÇON AUTONOME

Cette opération donne la possibilité aux familles d'éleveurs de se nourrir à partir des porcs charcutiers nés de la truie donnée gratuitement par « Vétérinaires Sans frontières » et par « Cochon de Bretagne ».

Tout le monde doit manger à sa faim. Pour cela, "il est préférable d'apprendre à pécher un poisson que de le pécher pour celui qui a faim". Tel est le principe sur lequel repose cette action humanitaire.

C'est dans cet esprit que « Le Cochon de Bretagne » et « Vétérinaires Sans Frontières » ont organisé ces séjours. La formation des éleveurs et l'aide au suivi des élevages seront toujours plus essentielles que l'achat de truies.

Apporter de la matière grise davantage que de l'argent, est le but commun partagé entre « Vétérinaires Sans Frontières » et « Cochon de Bretagne ».

LA SECURITE ALIMENTAIRE GRACE A LA SURETE

Sans garantie de production d'animaux dans de bonnes conditions sanitaires, on ne peut garantir les quantités suffisantes de nourriture à base de viande.

La sécurité alimentaire, c'est la quantité.

La sûreté, c'est la qualité.

L'une ne fonctionne pas sans l'autre. Les grippes et autres pestes nous le confirment aujourd'hui.

Par l'apport de « Cochon de Bretagne » de moyens financiers et de compétences en matière de sûreté alimentaire, « Vétérinaires Sans Frontières » pourra apporter à son tour la sécurité alimentaire.

"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" nous a enseigné Rabelais.

Pour en savoir plus :

ASSOCIATION « VETERINAIRES SANS FRONTIERES »
14 avenue Berthelot - 69361 LYON Cédex 07
tél : 04 78 69 79 59 - fax : 04 78 69 79 56
e-mail :
vsf@vsf-france.org
site :
www.vsf-france.org

SAS « LE COCHON DE BRETAGNE »
Immeuble Trégor - rue Croix Lormel
BP 102 - 22191 Plérin Cédex
tél : 02 96 58 61 50 - fax : 02 96 58 61 52
e-mail :
contact@lecochondebretagne.com
site :
www.lecochondebretagne.com