L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 17-12-2003

FEDERATION NATIONALE DES SYNDICATS D'EXPLOITANTS AGRICOLES

Projet Bachelot : des charges en plus !

La proposition de Mme Bachelot, ministre de l'Ecologie, de rehausser le prix des engrais et des aliments du bétail pour financer les agences de l'eau va renchérir les coûts de production des produits agricoles sans prise en compte suffisante des bonnes pratiques des agriculteurs.

C'est par ailleurs en totale contradiction avec la volonté affichée par le Gouvernement de baisser les charges pour tenter de préserver le revenu des agriculteurs.

La véritable contribution de l'agriculture à l'environnement ne sera jamais affichée à sa juste valeur tant que les 40 millions d'euros de taxes déjà prélevées annuellement sur les produits phytosanitaires ne seront pas réintégrés dans le budget des agences de l'eau.

D'une manière générale, les organisations professionnelles agricoles contestent le recours systématique aux mesures obligatoires et contraignantes, qui sont dépourvues de toute vertu pédagogique.

Les organisations professionnelles agricoles prennent acte de l'ouverture de Mme Bachelot visant à créer de nouvelles ressources en eau, mais elles s'étonnent du nombre important de restrictions envisagées. Alors que chacun a encore à l'esprit la terrible sécheresse de cet été et les dramatiques inondations, ces réserves nouvelles doivent permettre de stocker l'eau pour se protéger des déficits estivaux.

Enfin, en annonçant la création d'un fonds de garantie de l'épandage des boues de station d'épuration sur les terres agricoles, la ministre de l'Ecologie a pris la mesure des inquiétudes des agriculteurs sur cette voie économique d'élimination des déchets des ménages.