L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 30-11-2003

CONCOURS HIPPIQUE INTERNATIONAL DE PARIS

Grand Prix Marionnaud :
Bourdy et Eve au paradis !

Hubert Bourdy s'impose brillamment dans le Grand Prix au terme d'un barrage très disputé devant le jeune Britannique Richard Davenport et un Michel Hécart toujours dans le coup.

Tribunes combles, public surchauffé et épreuve relevée, le Grand Prix a tenu toutes ses promesses. Serge Houtman avait concocté un tour très technique avec notamment le fautif double n°7 ou encore l'oxer sur bidet n°10 face au public et direction paddock. Quarante et un couples se sont élancés. Quinze sont venus à bout des subtilités. Sept tricolores obtiennent leur ticket dont le jeune et prometteur Edouard Mathé, auteur d'un très joli sans-faute avec Angelina 184.

Très international (sept nations représentées), le barrage a ménagé le suspens. Deuxième à partir, le Hollandais Jan Tops (5e) associé à sa bonne Roofs boucle le premier double sans-faute. Mais il sera vite rattrapé par ses adversaires. Juste derrière, le Jos Lansik (4e) abaisse le chronomètre de plus d'une seconde avec l'étalon AK Zandor Z. Puis, en selle sur Luc, le jeune Richard Davenport (2e), couteau entre les dents, surenchérit et vole plus d'une seconde au Belge. Mais Hubert Bourdy portera le coup final. Avec une Eve des Etisses extrêmement bondissante, il met encore une bonne seconde dans la vue du Britannique. C'est gagné ! Débout, le public exulte et applaudit frénétiquement son champion. « J'ai pris beaucoup de risques mais la jument le faisait avec un telle facilité, explique le cavalier Rhône-Alpin qui signe sa première victoire dans le GP du Salon du cheval. J'ai serré tous mes virage à vive allure mais je ne l'ai jamais senti peiner. Elle est combative et rapide naturellement. Depuis l'an passé, la jument a passé un cap. Elle est calée maintenant. Comme j'ai vraiment de bons chevaux pour l'épauler, je réserve Eve pour les belles épreuves. Je vais faire des pieds et des mains pour aller à Genève puis j'irai à Maastricht et Londres pour finir l'année. » Avant-dernier à Partir, Michel Hécart, toujours déconcertant de régularité et de sang froid, joue le jeu et s'intercale à la 3e place avec le bon Quilano de Kalvarie. Les champions de France, Michel Robert et Galet d'Auzay signent le deuxième meilleur temps mais une faute sur l'entrée du double les relègue à la 6e place.

A la 7e place, on retrouve le Néo-Zélandais Daniel Meech, récent vainqueur du GP CSI de Caen, et son fidèle Diagonal. L'Allemand Hauke Luther ferme la marche avec Index 29.

Malheureusement pénalisés d'une faute, les autres Français : Reynald Angot/Tlaloc M, Laurent Le Vot/Elan de la Cour HN, Edouard Mathé/Angelina 184 et Philippe Léoni/Cyrenaika se placent respectivement du 11e au 14e rang.

Elodie Mas (Cavadéos)