L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 19-11-2003

FEDERATION NATIONALE DES SYNDICATS D'EXPLOITANTS AGRICOLES

Tabac : Les mauvais effets de la réforme de la PAC

5 000 planteurs de tabac venant d'Italie, de Grèce, d'Espagne… ont manifesté à Bruxelles lundi 17 novembre devant le Conseil des Ministres de l'Agriculture de l'Union Européenne.

Les planteurs de tabac en se mobilisant ont réussi à obtenir le soutien du Conseil ; mais le chemin est encore long pour garantir la pérennité de la tabaculture européenne.

La FNSEA demande à la Commission Européenne, à l'origine de la réforme de l'OCM tabac, non seulement d'écouter mais surtout d'entendre les 110 000 familles agricoles européennes ainsi que les 400 000 salariés saisonniers qui revendiquent simplement justice et équité face au rouleau compresseur de cette réforme qui les mettra au tapis. Ce sont les premiers effets du découplage qui sont en cause et qui vont mettre en péril de nombreux emplois.

Protéger le dynamisme et les structures de l'économie rurale, voilà des objectifs sur lesquels la FNSEA va se battre. Soutenir les tabaculteurs aujourd'hui, c'est soutenir la vitalité de nos campagnes sans pour autant oublier les réformes de santé initiées récemment. L'aménagement du territoire n'est pas l'ennemi de la protection de la santé, la PAC doit être au service des producteurs comme des consommateurs et les mesures de prévention en cours ne sont pas à opposer aux 5 000 producteurs de tabac qui défendent une production tracée et sécurisée.