L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 04-11-2003

ORGANISATION NATIONALE DES PRODUCTEURS DE GRAINS

INTERCEREALES :
Les Producteurs de Grains ne seront pas représentés

Déception et même écœurement à l'issue du CSO du 03 novembre qui a avalisé la reconnaissance de l'interprofession « INTERCEREALES ».

L'OPG avait demandé à 3 reprises au ministère de l'Agriculture, en août 2001, décembre 2002 et le 03 octobre dernier de participer à cette interprofession en cours de création. Ces 3 courriers sont restés sans réponse et l'interprofession a été officialisée ce jour sans que l'on ne donne aucune explication à la non représentation de l'OPG.

Le ministère ayant pourtant précédemment répondu que les organisations spécialisées de la Coordination Rurale ne pouvaient pas faire partie des interprofessions existantes car la CR n'était pas représentative au moment de leur création, cela laissait clairement entendre que la porte des nouvelles interprofessions serait ouverte aux syndicats de producteurs de la CR.

On était persuadé, après le scandale financier révélé par la Cour des Comptes sur le fonctionnement et les utilisations irrégulières des taxes parafiscales d'Unigrains et de l'ITCF que le ministère aurait exigé plus de transparence et de démocratie dans la filière française des céréales.

N'en doutons pas, au sein de cette nouvelle interprofession, les agriculteurs seront aussi bien représentés qu'il le sont dans le GNIS, l'interprofession des semences, où, à titre d'exemple, dans la section "semences de maïs" les 3 représentants des agriculteurs, utilisateurs de semences sont : le président de Limagrain, troisième semencier mondial, le président de l'AGPM, également président d'une importante coopérative semencière et le directeur de l'AGPM qui n'est pas un agriculteur !

Une telle interprofession ne fera que renforcer le lobby des bas prix et le mythe de la vocation exportatrice...

Aujourd'hui, tous les céréaliers peuvent être fortement déçus, leurs intérêts légitimes ne seront pas défendus au sein d'INTERCEREALES.