L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 03-11-2003

FNSEA - JEUNES AGRICULTEURS

Qu'il est dur de gérer l'appauvrissement !

La situation budgétaire agricole est difficile. Le Conseil Supérieur d'Orientation (CSO) réuni ce matin a été amené à examiner les ventilations de crédits 2004 entre les différents offices. C'est à une nouvelle baisse que l'on doit faire face. La FNSEA et les JA se sont abstenus sur les propositions présentées par Hervé Gaymard. En effet, ils dénoncent sur deux ans une baisse de 38 % des dotations financières allouées aux offices, qui ne permet pas de faire face aux crises sectorielles ni de mettre en place une réelle politique d'orientation exigée par l'application des accords de Luxembourg : Une nouvelle fois la France se prive de capacités essentielles pour la pérennité de son agriculture.

Par ailleurs, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs ont rappelé leur attachement au renforcement des filières économiques au travers d'interprofessions, véritables lieux d'expression d'une volonté commune entre différents partenaires d'une même filière.

La reconnaissance de trois interprofessions (Inaporc, Intercéréales, Civp) va dans le bon sens et donne des ambitions communes aux filières pour, au final, un meilleur service aux consommateurs. Les interprofessions sont un véritable gage de la valorisation et de l'image de nos produits. Ainsi, mieux se comprendre pour mieux se respecter dans la vie économique de la filière signifie aussi prendre toutes ses responsabilités dans ces structures. La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs y sont prêts.