L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 16-10-2003

APCA

Journée mondiale de l'Alimentation :
Pour contribuer à "l'Alliance internationale contre la faim"

Dans le cadre de la Journée Mondiale de l'Alimentation, la Fédération Internationale des Producteurs Agricoles (FIPA) a rassemblé à Madrid, le 16 Octobre 2003, les responsables des organisations agricoles des différentes régions du monde pour demander à la communauté internationale de s'engager résolument dans la lutte contre la sous-alimentation.

A cette occasion, le Président de l'APCA, Luc GUYAU est intervenu pour réaffirmer le rôle des agriculteurs pour contribuer à la sécurité alimentaire. Pour remplir cette mission, les agriculteurs des pays en développement doivent être encouragés à produire en quantité et en qualité suffisantes pour leur population.

La situation agricole et alimentaire de ces pays exige des mesures d'urgence et des actions structurelles sur le long terme. C'est pourquoi, les différents moyens humains, techniques et financiers doivent être réunis pour être plus efficaces.

Les Chambres d'Agriculture, pour leur part , y contribuent en ciblant leurs interventions sur un certain nombre de pays africains, en se coordonnant avec leurs partenaires et en mobilisant leurs compétences dans le domaine du conseil technique, de la formation, de la structuration des producteurs et de l'organisation de l'agriculture.

"J'en appelle à toutes les forces politiques, sociales et économiques pour qu'elles coordonnent leurs efforts et pour que la faim et la malnutrition qui ont du mal à régresser, soient vaincues. Les orientations de la FAO -qui réclame une Alliance Internationale contre la faim- doivent être écoutées et suivies d'effets. Il est temps de cesser le combat stérile entre les idéologies sur les politiques agricoles. Il faut soutenir le développement local pour nourrir, avec le plus de régularité possible, les populations du pays et dénoncer les fausses solutions du laissez-faire par le libre commerce", a déclaré Luc GUYAU, Président de l'APCA.