L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 10-10-2003

APCA

L'APCA à Tunis :
renforcer le partenariat franco-maghrébin

Sur l'invitation de l'UTAP, la Cham bre Nationale d 'Agriculture d'Algérie (CNA), l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture Françaises (APCA) et l'Union Tunisienne de l'Agriculture et de la Pêche (UTAP) ont tenu deux journées de travail à Tunis, les 2 et 3 octobre, sur "l'organisation des filières et l'amélioration de la qualité", dans le cadre du Salon International de l'Agriculture.

L'objet de ce séminaire de formation préparé par l'APCA et qui a réuni près de 150 participants, était de sensibiliser les agriculteurs des pays du Maghreb aux démarches des signes officiels de qualité pour améliorer la qualité et valoriser la typicité des produits, éléments structurants d'un "label" méditerranéen. La délégation de l'APCA, conduite par son Président, Luc GUYAU, a ainsi pu apporter des témoignages par Guy GIVA, Président de la Chambre d'Agriculture de l'Aude et Président du groupe Méditerranée, par Jean LAUR ENS, Président de la Chambre d'Agriculture de l'Aveyron, et par Françoise FOCQUE, chef du service "Qualité" à l'APCA.

Cette rencontre était également l'illustration d'un changement d'état d'esprit entre les milieux agricoles du Nord et du Sud Méditerranéen et de la volonté des responsables professionnels de contribuer au dialogue "cinq + cinq" (1) dans la perspective du développement des échanges futurs.

Dans ce but, les trois organisations agricoles se sont engagées dans un programme de partenariats, comportant des actions concrètes dès 2004, dans les domaines de l'huile d'olive de qualité (identification des potentialités et formation par la filière française), des fruits et légumes (recherche d'une complémentarité dans la mise en marché et formation sur la mise aux normes européennes), de l'élevage (formation des agriculteurs sur l'identification), de l'agriculture biologique (comparaison entre les réglementations) et des missions des Chambres d'Agriculture en Algérie (réalisation de jumelages en vue d'actions décentralisées).

En complémentarité avec la coopération internationale réalisée par les Pouvoirs Publics, l'APCA sollicitera les compétences de la profession agricole ainsi que des concours financiers extérieurs.

"Les agriculteurs français et maghrébins ont un intérêt commun à préserver l'équilibre de la région méditerranéenne, son type d'agriculture et d'alimentation ainsi que les spécificités de ses produits. Ils doivent anticiper l'évolution des relations politiques et économiques entre le Nord et le Sud méditerranéen pour développer leurs productions et créer de la valeur ajoutée", a déclaré Luc GUYAU, Président de l'APCA.