L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 09-10-2003

COORDINATION RURALE

Une éco-taxe imbécile

La coupe n'étant pas encore assez pleine avec une politique agricole absurde, en croit bon d'y ajouter une éco-taxe ou une éco-redevance tout aussi aberrante si l'on en croit les propositions d'orientation figurant dans un rapport remis lundi au Premier ministre par le député UMP de l'Ardèche Jean Claude Fory qui propose une "taxe à l'hectare pour pollutions diffuses, modulée par culture", et la prise de position en faveur d'un système de redevances formulée par Guy Vasseur de l'APCA (chambres d'agriculture).

La CR refuse tout principe de taxe ou de redevance sur l'eau : celle-ci doit être gratuite pour les agriculteurs, ne serait-ce que parce que l'agriculture contribue de manière essentielle à l'épuration des boues urbaines et que cette gratuité est une condition indispensable au service insigne que l'agriculture rend de ce fait à la collectivité. Il est bon aussi de rappeler que l'agriculture dépollue également l'air par ses végétaux qui absorbent le gaz carbonique (contre l'effet de serre).

La CR rappelle son opposition à la TGAP imposée par l'Etat aux utilisateurs de produits phytosanitaires sous prétexte qu'ils sont polluants alors que ce même Etat a donné précédemment son homologation à ces mêmes produits :

C'est à l'Etat d'être cohérent et à la société d'arbitrer nos modes de production, tout en assumant les conséquences en matière environnementale, économique et sociale.

La modulation par cultures envisagée dans le rapport fait référence à des coefficients d'activité par culture avec la valeur maximum de 4 pour le maïs : il est surprenant que la seule grande culture qui, en végétation, ne reçoive pas, de manière générale, de traitement fongicide ou insecticide soit aussi mal traitée...

Enfin, la CR est scandalisée par la position de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture qui se désolidarise une nouvelle fois des agriculteurs en cautionnant un alourdissement de leurs charges par une redevance sur l'eau, alors qu'ils sont dans l'impossibilité de répercuter celle-ci sur leurs prix de vente. La CR va envoyer une double lettre à M. Luc Guyau, conseiller agricole de l'UMP et président de l'APCA...