L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 11-09-2003

CONCOURS HIPPIQUE INTERNATIONAL DE PARIS

Le sport équestre de haut niveau
se rallie à l'autisme

Le Concours Hippique International de Paris (CSI) réunira les meilleurs mondiaux du saut d'obstacles, du 28 au 30 novembre prochains, à Paris - Porte de Versailles.

Inédit : le sport équestre de haut niveau s'associe cette année, et pour la première fois, à la cause de l'autisme. Les meilleurs cavaliers mondiaux dédient l'épreuve la plus spectaculaire du Concours à 10 enfants autistes...

On attend d'un C.S.I. 4 étoiles (il n'en existe que deux en France de ce niveau) qu'il accueille évidemment les meilleurs chevaux et cavaliers mondiaux, qu'il soit d'un niveau technique élevé conformément à son rang, mais aussi qu'il soit innovant et surtout attractif pour le public. Des ingrédients indispensables qui permettent au C.S.I. de Paris de faire partie des concours les plus importants d'Europe…

Chaque cavalier peut engager 3 chevaux maximum sur les 3 jours du concours ; des chevaux aux qualités sportives différentes selon les épreuves choisies.

Important : le C.S.I. de Paris se déroule à 8 mois de l'échéance des Jeux olympiques d'Athènes (août 2004). Les entraîneurs internationaux seront très attentifs à cette période aux couples cavaliers / chevaux participants, déjà confirmés ou prometteurs, en vue de leurs sélections à venir.

Côté programme, les organisateurs nous réservent cette année des compétitions spectaculaires sur l'ensemble du concours : épreuves en 2 phases, épreuves de vitesse, épreuves au barème A avec chronomètre, épreuves à difficulté progressive et le très attendu Grand Prix.

Les épreuves en 2 phases

Autrement appelées "épreuves à temps différé". La première partie du parcours (soit les 8 ou 9 premiers obstacles) se court au chronomètre et la seconde (les 7 ou 8 obstacles restant) se joue sur la hauteur des barres, comprise entre 1m30 et 1m40. Les cavaliers ne pourront engager ici qu'un seul cheval.

Les épreuves de vitesse

Autrement appelées "épreuves de chasse" (350m/mn minimum). Le parcours (16 obstacles) doit s'effectuer le plus rapidement possible, sachant que toute barre tombée rajoute du temps supplémentaire au chronomètre. Les cavaliers pourront engager 2 chevaux maximum. Sur ce type d'épreuve, les chevaux agiles, rapides, réactifs et complices avec leur cavalier, ont toutes leurs chances. Ces épreuves sont dynamiques et provoquent à chaque fois l'engouement du public.

Les épreuves à difficulté progressive

Comme le nom l'indique, les obstacles (entre 14 et 16 au total) sont de plus en plus hauts au fur et à mesure du parcours (de 1m30 jusqu'à 1m45). Ce type d'épreuve permet de "caler" les chevaux sur la hauteur des barres et la vitesse en vue du Grand Prix. Pour concourir, il est souhaitable d'avoir un cheval respectueux des barres, athlétique et endurant puisque les difficultés se trouvent en fin de parcours (hauteur et largeur des obstacles). Les cavaliers ne pourront engager qu'un cheval.

Le Grand Prix

C'est sans conteste l'épreuve la plus spectaculaire et la plus prestigieuse de ces 3 jours : 15 obstacles à franchir, un parcours particulièrement technique, comportant de nombreuses combinaisons (un double, un triple, un bidet, des palanques…) et un barrage pour les cavaliers sans faute au 1er tour.
Inédit : les obstacles représenteront différents monuments de Paris. La hauteur des barres sera comprise entre 1m50 et 1m60 (pour les obstacles verticaux) et la largueur sera de 1m70 pour les oxers.

La difficulté de cette épreuve est de réussir le sans faute dès le 1er tour sachant que chaque obstacle représente une difficulté à part entière. Le barrage associe les mêmes difficultés et comporte seulement 8 obstacles (même hauteur, même largeur) à franchir le plus vite possible. Les journalistes pourront accéder à la piste, pendant la reconnaissance des cavaliers, afin de se rendre compte des efforts à fournir.

Le Grand Prix est, comme en Formule 1, l'épreuve la plus attendue. Les chevaux qui y participent sont assurément des chevaux d'expérience, qui ont déjà couru des Grands Prix internationaux. Les cavaliers ne pourront engager qu'un seul cheval sur cette épreuve.

A noter : les organisateurs dédient intégralement ce Grand Prix à la cause des enfants autistes qui participeront à leur manière à l'ouverture de l'épreuve.