L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 11-09-2003

COORDINATION RURALE

La faim dans le monde : 25000 morts par jour *
Qui est responsable ?

Ce chiffre stupéfiant est indigne de l'humanité. Chaque jour qui passe dans le monde, la population d'Auch, d'Abbeville, de Beaune ou de Manosque est rayée de la terre. Chaque jour, le monde connaît l'équivalent de 8 catastrophes des Twin Towers de New York.

La Coordination Rurale lance une campagne d'affichage dans les champs pour dénoncer la plus extrême atteinte aux droits de l'homme, dont sont victimes chaque jour 25000 habitants de la terre.

Beaucoup de nos concitoyens connaissent cette situation inacceptable. Certains s'engagent ou participent, chacun selon ses moyens, aux campagnes des associations et des ONG qui, dans le monde, voire dans notre pays, luttent contre le fléau de la faim.

Une partie de l'humanité est-elle réduite à voir mourir de faim l'autre partie de l'humanité ? Sommes-nous tous condamnés à la compassion, active ou passive ? Dans un monde où tout problème doit trouver son responsable, pourquoi ne recherche-t'on pas les responsables de cette tragédie ?

La Coordination Rurale ne le pense pas, qui milite activement, depuis plus de 10 ans, pour que soit reconnue « l'exception agriculturelle » et la souveraineté alimentaire des pays, seules vraies réponses au scandale de la faim.

Alors que s'ouvre à Cancun une importante période de négociation entre les 146 pays membres de l'OMC, la CR veut rappeler, par cette campagne d'affichage, l'impérieuse nécessité de ne plus faire dépendre les politiques agricoles du commerce. L'ouverture des frontières ne constitue pas en soi une politique.

Chaque pays doit pouvoir mener sa politique agricole au bénéfice de ses agriculteurs et de ses consommateurs locaux. Il n'est que temps de mettre fin à l'idéologie mondialiste, qui ouvre les frontières sans discernement au nom du progrès de l'humanité, et qui continue à détruire silencieusement des pans entiers des agricultures vivrières souvent artisanales de pays entiers. Sait-on que plus de la moitié de la population du monde est constituée d'agriculteurs ? Sait-on que la moitié de ces 25000 victimes quotidiennes sont des agriculteurs ?

* Source FAO