L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 25-06-2003

FEDERATION NATIONALE DES SYNDICATS D'EXPLOITANTS AGRICOLES

Manifestation jeudi à Luxembourg

Les Ministres de l'Agriculture des Quinze doivent reprendre les négociations sur la réforme de la PAC le mercredi 25 juin à Luxembourg. Face aux propositions totalement inacceptables, et à l'appel de la FNSEA, les agriculteurs du Pas de Calais du Nord et de l'Aisne manifesteront à Luxembourg dés jeudi matin. Ils prendront la relève de leurs collègues Allemands.

Dés 2004 , la commission Européenne prévoit des réductions de 5% du prix d'intervention des céréales, de 7% pour le beurre, 5% pour la poudre de lait, et un découplage des aides compensatrices (total ou partiel) synonymes de délocalisations des productions, des entreprises Agroalimentaires, de pertes d'emploi, et de disparitions des petites et moyennes exploitations sur tout le territoire.

De plus, le découplage détruira les organisations communes de Marché qui protègent les débouchés des paysans Européens.

Fischler veut tuer la PAC

L'INRA (Institut National de Recherche Agronomique) prévoit en cas de découplage des aides à hauteur de 50%, une disparition de 5 exploitants sur 6 en 10 ans.

Nous avons aussi vu toute l'efficacité de ce système aux Etats Unis, ou le Congrès Américain a du voter à plusieurs reprises des enveloppes de milliards de dollars pour éviter la faillite des fermes et du secteur agricole tout entier. Pourquoi alors faire les mêmes erreurs politiques que ces derniers qui se réorientent aujourd'hui vers un soutien à la production ?

Au lieu de bâtir une Europe plus forte et solidaire, Fischler veut mettre fin à 40 années de Politique Agricole Commune. 

Dans ces conditions, nous demandons au Président de la République Jacques Chirac comme il l'a promis d'utiliser son droit de véto français comme certains autres pays n'hésitent pas à le faire lorsque leurs intérêts sont menacés.