L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 02-06-2003

CHAMBRE D'AGRICULTURE DE LA GIRONDE

Traitements chimiques et respect
de l'environnement ne sont pas incompatibles

Mildiou, oïdium, vers de la grappe... Protéger la vigne des maladies est essentiel pour obtenir des raisins sains et produire des vins de qualité.

Mais comment un viticulteur peut-il être certain que sa vigne est effectivement protégée des maladies ? Que les traitements qu'il effectue sont efficaces ? Qu'ils touchent la vigne sans perte dans l'environnement ?

C'est l'une des questions qui sera abordée le 12 juin, à Podensac, lors de la journée Phytomieux, organisée par la Chambre d'Agriculture, au syndicat viticole des Graves.

Différents matériels de pulvérisation seront testés. Chaque fois, on déposera au milieu des feuilles de vigne une feuille factice, un papier hydrosensible. Le traitement sera ensuite effectué, avec de l'eau en remplacement du produit phytosanitaire normalement utilisé. Aussitôt, ce papier sera observé pour déterminer le nombre de gouttes, leur taille, leur espacement... Bref, tous les éléments qui permettent de déterminer quel pourcentage du produit a réellement atteint la feuille de vigne, quel pourcentage s'est dispersé à côté. L'objectif est de choisir la méthode la plus efficace : celle qui touche le plus la feuille et qui par conséquent se disperse le moins. Celle qui protège le mieux la vigne des maladies et, à la fois, est la moins nuisible à l'environnement.

Différents constructeurs présenteront des outils et accessoires pour une meilleure maîtrise de la pulvérisation, ainsi que du matériel de travail du sol. Au programme de cette journée également : des interventions autour de l'évolution de la réglementation, de la protection de l'agriculteur, des dernières solutions techniques...

Constructeurs présents :

Chambre d'Agriculture de la Gironde - www.gironde.chambagri.fr