L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 02-04-2003

FNSEA - JA - FNB - FNPLait

Répression

A l'automne 2001, au paroxysme de la deuxième crise de l'ESB, la Commission européenne s'est montrée incapable de gérer le marché de la viande bovine : effondrement des prix payés aux producteurs, parallèlement à des hausses de prix pour les consommateurs.

Devant cette situation, la FNSEA, les JA, la FNB et la FNPLait ont pris leurs responsabilités d'organisations syndicales en engageant, à la demande expresse du gouvernement de l'époque, des négociations avec l'aval de la filière viande bovine.

Ces négociations débouchèrent sur un accord, conclu dans la transparence, qui permit la levée des actions syndicales et le retour au calme.

La Commission de Bruxelles s'est montrée par contre très zélée pour engager une action contre les signataires de l'accord. Pour elle, les 200 000 éleveurs de bovins français, dont le revenu annuel moyen est de 8 000 ¤, constituent un redoutable cartel organisé par des syndicats professionnels qui, en défendant le prix payé aux producteurs, portent un préjudice grave à l'ensemble des consommateurs européens. 

Au terme d'une instruction d'une rapidité inaccoutumée, la Commission vient de faire connaître son verdict : les éleveurs sont coupables, et les organisations professionnelles qui les défendent devront acquitter des amendes extravagantes qui remettent en cause leur existence même.

On savait que le libre échange et la déréglementation constituaient la seule idéologie de l'oligarchie bruxelloise. On sait désormais que la répression syndicale fait également partie de sa panoplie.

La FNSEA, les JA, la FNB et la FNPLait en appellent à l'ensemble des organisations syndicales, de tous les secteurs d'activité, pour qu'elles s'élèvent contre une attaque en règle de la démocratie économique et sociale au travers de la remise en cause de la défense et de la représentation professionnelles.

La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs convoquent l'ensemble de leurs fédérations et associations spécialisées à un Conseil fédéral exceptionnel qui se tiendra le vendredi 4 avril prochain à Paris.

Comme l'a dit Jean-Michel Lemétayer au Congrès de Rodez : « La FNSEA répondra à la répression syndicale par l'action syndicale ».