L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 20-03-2003

AGENCE DE L'EAU ADOUR-GARONNE

Pour le 22 mars, journée mondiale de l'eau,
l'Agence de l'eau s'affiche

Le 22 mars a été déclaré « journée mondiale de l'eau » par une résolution de l'ONU de février 1993. Pour 2003, cette journée est placée sous le signe de l'eau douce, thème international de l'année.

L'Agence de l'Eau Adour-Garonne, dont la mission essentielle est de veiller à la qualité des rivières du grand sud-ouest et de garantir à chacun de nous l'eau dont il a besoin, se mobilise sur ce thème.

Deux affiches mettant en avant la nécessaire protection de l'eau douce

Elle vient d'éditer deux affiches destinées à inciter chacun d'entre nous à saisir toute la fragilité et la rareté de cette richesse comme l'ardente nécessité d'une action d'envergure concertée et immédiate de sauvegarde de ce patrimoine pour les générations futures.

« L'eau, priorité vitale - protégeons la à 100% » : cette affiche, routée à tous les collèges et lycées et aux communes du bassin Adour-Garonne, est également apposée pendant la 2e et la 3e semaine de mars dans les trains express régionaux (TER) de Midi-Pyrénées et dans les gares des régions Aquitaine et Poitou-Charentes.

« L'eau douce, c'est l'affaire de tous » : cette seconde affiche s'adresse à un public plus jeune en mettant en scène un garçonnet présentant les différentes utilisations de l'eau dans le monde. Elle a été adressée à toutes les écoles primaires et maternelles du bassin Adour-Garonne.

Deux raisons majeures à l'édition de ces affiches pour Adour-Garonne :

Des actions concrètes montrant la volonté de solidarité internationale de l'Agence de l'Eau Adour-Garonne

Depuis 1985, l'Agence de l'Eau Adour-Garonne mène une action en faveur du Tiers-Monde : l'action « solidarité eau ». Elle a ainsi contribué à financer divers travaux pour permettre aux populations locales l'accès à l'eau : pompes, canal et petits barrages au Mali, retenues d'eau au Bénin, puits au Togo, aménagements hydrauliques agricoles et épuration des eaux au Sénégal, forages au Burkina-Faso, optimisation des pratiques agricoles et un meilleur accès à l'eau pour les populations dans la région d'Aleg, en Mauritanie, réhabilitation de puits dans cinq villages du département de Satiri, au Burkina Faso, soutien à la mise en place de systèmes d'irrigation à Fouta Djalou, en Guinée, installation de 15 systèmes d'irrigation dans 8 districts du Zimbabwe, ...

2003, année internationale de l'eau douce, année d'action pour l'Agence de l'Eau Adour-Garonne

Face à la rareté de l'eau douce (3% seulement de l'eau présente sur l'ensemble de la terre, dont la majeure partie sous forme de glace) et à la croissance incessante de la population mondiale (6 milliards d'individus aujourd'hui -9 milliards vers 2025- dont 80% en agglomérations d'ici à 15 ans), engendrant une augmentation des besoins en eau, les états doivent s'interroger sur le devenir de ces ressources, tant du point de vue quantitatif que qualitatif.

L'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé 2003 Année Internationale de l'eau douce dans une résolution, adoptée le 20 décembre 2000 et lancée par le gouvernement du Tajikistan. Cette résolution a rencontré le soutien de 148 pays. Elle engage les gouvernements et tous les autres acteurs à tirer parti de cette année pour améliorer la prise de conscience de l'importance de l'utilisation durable de l'eau au travers de la gestion et de la protection des eaux douces.

Participation de l'Agence de l'Eau Adour-Garonne au 3e sommet mondial de l'eau de Kyoto

L'Agence de l'Eau Adour-Garonne participe au 3e sommet mondial de l'eau de Kyoto, au Japon, du 16 au 23 mars 2003. Il a pour objectif de réfléchir à l'amélioration de la gestion de l'eau douce dans le monde, faire le point sur les problèmes liés aux ressources en eau en ce début du 21e siècle et dresser l'inventaire des solutions existantes.

Ces actions s'inscrivent dans le cadre d'une action plus globale des Nations Unies appelée « objectifs de développement du millénaire », ayant pour but de mettre fin à l'extrême pauvreté sur la planète.