L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 17-02-2003

FNSEA - JEUNES AGRICULTEURS

Conférence de l'OMC à Tokyo :
Une nouvelle direction s'impose

Les représentants de pays de l'OMC, réunis à Tokyo du 14 au 16 février, ont examiné le projet de Stuart Harbinson, président du comité pour l'agriculture, qui précise les modalités de la négociation agricole inscrite dans le cycle de Doha.

Dominique Chardon, secrétaire général de la FNSEA, et Bernard Layre, secrétaire général adjoint des Jeunes Agriculteurs, sont venus apporter le soutien des paysans français aux 10 000 paysans japonais venus s'opposer fermement au texte d'Harbinson lors d'un grand rassemblement.

Ce projet d'inspiration ultra-libérale, qui prévoit ni plus ni moins le démantèlement à terme des politiques agricoles fondées sur la régulation des marchés, a été très critiqué, renvoyant le négociateur de l'OMC à la rédaction d'un nouveau texte.

Dans l'attente d'un second projet, l'heure n'est cependant pas aux réjouissances. Les États-Unis et le Groupe de Cairns restent mobilisés sur le principe de la libéralisation totale des échanges. La Commission européenne, quant a elle, n'a pas caché sa volonté d'aboutir rapidement à un résultat grâce à une réforme profonde et anticipée de la PAC.

La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs dénoncent cette approche extrêmement libérale qui peut conduire, si elle va jusqu'au bout, à une remise en cause des fondements de la PAC, au premier rang desquels figure la préférence communautaire.

Avec une telle orientation, ce sont des millions d'agriculteurs qui seraient condamnés à disparaître, alors que le monde a justement besoin de tous ses paysans pour relever le défi de la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté.