L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 28-01-2003


MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE

Appel à tous les acteurs de la filière lait :
le quota national doit impérativement
être respecté d'ici fin mars

Le déroulement de la campagne laitière 2002/2003 est très différent de celui des six campagnes précédentes et le non-respect de la quantité globale garantie par la France est à craindre. Malgré les avertissements renouvelés sur le risque de fort dépassement, la collecte n'a pas baissé à ce jour. La collecte corrigée de la matière grasse de la campagne 2002/2003 est actuellement supérieure de 310 000 tonnes à celle de la même période de la campagne précédente.

Pour respecter le quota national, la collecte doit impérativement baisser de 5 % sur la période janvier-mars 2003. La gestion de fin de campagne sera plus restrictive que celle des campagnes précédentes.

Il convient de rappeler que lors de la campagne 1995/96, la dernière campagne au cours de laquelle la France a dépassé le quota national (environ 160 000 tonnes de dépassement), les remboursements de fin de campagne n'ont pu être que de 1 000 litres pour les « petits producteurs » et de 206 litres pour les autres producteurs.

L'attention de l'ensemble des producteurs et des entreprises est attirée sur la situation exceptionnelle de cette campagne qui concerne chaque acteur de la filière. En effet, cette collecte exceptionnellement élevée contribue au déséquilibre du marché et pèse sur les prix.

Les familles professionnelles membres du Conseil de Direction de l'ONILAIT ont réaffirmé l'objectif d'éviter des pénalités importantes pour les producteurs français. La nécessité pour chaque producteur de disposer d'informations précises sur la fin de la campagne a également été soulignée afin de favoriser les producteurs qui jouent le jeu et d'éviter la « prime aux dépasseurs ».

Compte tenu de ces éléments, les dispositions qui seront appliquées pour la fin de campagne 2002/2003 dans la mesure où les disponibilités le permettront sont les suivantes:

Il convient de rappeler à l'ensemble des producteurs et aux entreprises que le prélèvement de 0,366 euro par litre s'applique sur tout litre de lait livré au delà des quantités permises par les mécanismes de gestion de la campagne.