L'info en direct

l'annuairele forumle magazinela librairiel'auteur
l'agendales annoncesl'entraideles formationsles fermages

Communiqué du 07-01-2003

RESEAU AGRICULTURE DURABLE

Les Cahiers techniques de l'agriculture durable :
Plus de 8000 exemplaires diffusés

Au printemps 2001, le Réseau agriculture durable a édité la première collection des cahiers techniques de l'agriculture durable. Cinq thèmes sont abordés : l'autonomie en protéines, la gestion de l'herbe, l'évaluation de la durabilité, la réduction des intrants et la gestion de la haie.

Ces cinq cahiers-outils, basés sur des témoignages, rassemblent les pratiques des agriculteurs du Réseau agriculture durable, mais aussi des rappels théoriques. Ils sont le résultat d'un travail commun entre agriculteurs, techniciens, scientifiques, enseignants et élèves de l'enseignement agricole.

Ces cahiers connaissent un large succès dans le monde agricole français, mais aussi belge et québécois. Ils permettent aux élèves de mieux connaître l'agriculture durable et aux agriculteurs d'améliorer leur système de production.

Ils sont encore disponibles auprès du Réseau agriculture durable au prix de 8,40 euros l'exemplaire franco de port. Réseau agriculture durable - 97, av André Bonnin - BP 17141 - 35 571 CHANTEPIE Cédex - Tél. 02.99.77.39.18. - Fax. 02.23.30.15.75. - agriculture-durable@wanadoo.fr

LES CAHIERS TECHNIQUES DE L'AGRICULTURE DURABLE

Cultiver son autonomie en protéines lupin, pois, féverole……………………….……………60p.

Ce cahier se centre sur l'approvisionnement en protéines pour l'alimentation animale. Plaçant l'autonomie protéique dans le contexte politique et scientifique actuel (avec « la nouvelle donne des OGM »), il explique ce que sont et à quoi servent des protéines chez les ruminants et chez les animaux monogastriques comme le porc. Différents sources de protéines sont présentées, en particulier le lupin, la féverole et le pois. Leurs caractéristiques, itinéraires culturaux, coûts et type de valorisation dans l'alimentation animale sont détaillés.

Construire et conduire un système herbager économe……………………………………..50p.

Ce cahier montre que la première source de protéines pour les animaux est d'abord l'herbe. Dans cet ouvrage, les agriculteurs du Réseau agriculture durable présentent comment ils construisent leur système herbager (choix des graminées et des légumineuses pour les praires temporaires) et comment ils le gèrent tout au long de l'année avec le système de paddocks. Enfin, ce cahier aborde les vrais et faux problèmes liés au pâturage (faut-il azoter ? comment gérer la météorisation…)

Evaluer la durabilité d'un système de production approche, méthodes, diagnostics……...60p.

Ce cahier présente le concept d'agriculture durable tel qu'il est envisagé par le Réseau agriculture durable (présentation des douze points du cahier des charges). L'agriculture durable doit être autonome et économe, et créatrice d'emploi tout en préservant l'environnement. Trois méthodes d'évaluation de la durabilité ainsi que celle du Réseau agriculture durable y sont présentées. Le diagnostic du Réseau agriculture durable a pour objectif d'être simple d'utilisation, il est composé de 22 indicateurs répartis sur les volets économique, social et environnemental. Trois applications de ce diagnostic sur des exploitations agricoles sont analysées.

Gérer haies et bocage avec le plan de gestion des haies…………………………………….36p.

Ce cahier a pour but d'offrir des repères de base afin que chacun puisse acquérir sa propre vision de la haie et du bocage. Il permet d'appréhender la complexité de la haie et ses différentes fonctions dans l'écosystème. Pour mieux gérer la haie, le plan de gestion des haies s'avère très utile car il s'appuie sur un diagnostic qui donne à l'agriculteur les éléments pour envisager des projets cohérents d'entretien et d'aménagements.

Réduire les intrants avec le bilan des minéraux…………………………………….………..32p.

Dans ce cahier est présenté le bilan des minéraux (bilan entrée-sortie) qui permet de connaître où vont les excédents d'azote, de phosphore et de potasse. Ce bilan permet aux agriculteurs d'orienter leur système de production vers une meilleure préservation de l'environnement. Une méthode appelée BRDA-Hérody est présentée afin de mieux appréhender le fonctionne un sol, ce qui permet par la suite de mieux gérer sa fertilisation.